«

»

jan 31 2012

Imprimer ceci Article

Hommage de Jean Devaux à Guy ALLANIC

Il y a 26 ans en novembre 1986, je suis passé devant le dojo de Lochrist et mon attention àété attirée par un groupe d’individus en jupe noire qui se projetaient les uns et les autres ausol avec jubilation. J’ai poussé la porte et aussitôt j’ai attrapé le virus de l’aïkido. Parmi cesgaillards il y avait Guy, joueur, provocateur, infatigable……. Nous avons tout de suitesympathisé. J’ai immédiatement été séduit par sa spontanéité, son énergie et le tranchant deson regard. Il m’a confié qu’en plus de l’aïkido il s’exerçait seul à un autre art martial depuisdeux ans avec un sabre d’entrainement. J’ai profité d’un voyage professionnel à Paris pouracheter  un sabre et je l’ai rejoint.  La détermination et le sérieux de ce garçon à l’air juvénile,la martialité de son attitude et l’étrange beauté de sa pratique sans compter la fascination del’arme qu’il manipulait avec habileté m’ont convaincu qu’il y avait là quelque chose. Je devaissuivre ce garçon. …On ne rencontre pas tous les jours de l’authentique graine de samouraï.
Depuis, pendant longtemps à deux, et parfois rejoints par quelques courageux, nous avonscontinué de travailler le iaï, cet art martial exigeant, dés qu’un coin de tatamis pouvait êtredisponible. En parallèle bien sûr  nous étions assidus à la pratique de l’aïkido, il ne fallaitlouper aucun cours, des fois que le professeur en profite pour montrer des techniquessecrètes. Et puis à la suite de ces cours il y avait parfois de vrais bons moments de détentequi font de l’aïkido une activité complète et équilibrée. Sans compter les « repas dechevaliers » que nous organisions plusieurs fois par saisons.
Je ne serais pas complet si je ne parlais pas des stages d’aïkido: Nombreux à l’époque,deux à trois certains mois. Nous partions par tous les temps à plusieurs centaines de kilomètres pour deux jours bien remplis. Les voitures n’avaient pas le même confort qu’aujourd’hui, j’ai le souvenir d’une traversée de la Bretagne en 4L en plein Hiver, avantl’aurore, sur des routes étroites et enneigées. Nous nous réchauffions en nous racontant des blagues dans l’habitacle exigu. Guy était tellement mordu qu’il serait parti en stop s’il n’avaitpas pu faire autrement…. Et évidemment je l’aurais suivi. Quelles folles aventures nous avons vécus.
Notre référence c’était le stage international d’une semaine à Lesneven. Il y avait là Maître Tamura et Malcolm Tiki Shewan, nous allions à la source. Nous en rapportions bien assezde travail pour l’année qui suivait. Dés ma première saison d’aïkido je suis monté à ce stageavec Guy, nous faisions du camping sauvage prés du Dojo. A l’époque Guy m’a confié quepour son premier stage il avait campé caché dans un champ de maïs pendant une semaine.Les premiers stages j’ai essayé de suivre le rythme de Guy, il suivait goulument tous lescours, de 6H30 du matin jusqu’en fin d’après midi. Au bout de deux ans et de multiplestraumatismes, je me suis limité au matin et…. Il a finit par me rejoindre. Par contre il n’ajamais vraiment apprécié les bains de mer de l’après midi, réparateurs mais pas chauds.
Et puis il y a treize années Guy réalisait un de ses rêves : ouvrir son Dojo, d’abord pour lapratique du iaï, et  ensuite de l’aïkido quand des créneaux se sont libérés. Et ce dojo est àprésent connu pour son travail particulier à partir de la pratique régulière des armes. Celac’est Guy.
Guy avait obtenu  son troisième dan d’aïkido depuis longtemps  et également  celui detroisième dan de iaï et le niveau Shoden de la Fédération Européenne de iaï  qui en faisaitun enseignant reconnu pour l’enseignement du Muso  Shinden Ryu. Et tout cela sans cesserd’être attentif à chacun, de faire preuve de son humour désarmant et de faire partager sa joiede vivre.
Guy à force de persévérance et de travail assidu est devenu une référence, il avait finit parêtre remarqué par des pratiquants de iaï et d’aïkido et suivi par beaucoup, moi le premier.
Actuellement Guy était demandé pour aller transmettre son art du sabre dans d’autresdépartements. Il avait su communiquer sa passion et son énergie et transmettregénéreusement ce qui lui avait été donné.
A présent il nous a quitté. Peut-être pensait-il qu’il avait assez donné. ………

Mais connaissant son grand cœur et sa constante générosité je sais que ce n’est pasimaginable.
Il avait ses raisons et je les respecte absolument. Et je continuerai à respecter sa mémoire eta l’aimer comme jamais.

Merci mon ami pour ce que nous avons vécus et tout ce que tu nous as donné. J’essaieraid’en être digne. Puisses-tu être en paix à présent.

Nous t’aimons.

Le 30 janvier 2012
Jean

Lien Permanent pour cet article : http://aikido-bretagne-ffab.fr/?p=486

4 commentaires

Skip to comment form

  1. PERRINEL Joel

    Fabrice ..

    Merci pour cet Hommage à Guy exprimé par Jean Devaux son ami de toujours.

    MjP

  2. Allanic Annie

    Bonjour à vous,
    Ce message est destiné aux personnes qui ont connu mon frère ..
    Je suis à la recherche de quelque vidéo, (stage d Aïkido ou Autre.)
    Malheureusement nous avons rien récupérer.
    En vous remerciant à l’avance.
    Mme Allanic. A.

    1. Ligue Bretagne aïkido et Budo

      Madame …

      Votre frère laisse en nous, pratiquants qu’ils l’ont bien connu et apprécié, un souvenir vif et agréable dans l’amitié que nous lui portions. La démarche de Jean Devaux son ami proche et votre demande sur la recherche de souvenirs photos et vidéos, sera je l’espère entendu de tous les pratiquants d’aïkido.
      La ligue de Bretagne se joint dans votre action et espère que ce que vous cherchez, vous sera donné.

      Cordialement,

      Pour le président de la ligue de Bretagne,

      Le secrétaire de la ligue de Bretagne,

      Joël PERRINEL

  3. PERRINEL Joël

    Madame …

    Votre frère laisse en nous, pratiquants qu’ils l’ont bien connu et apprécié, un souvenir vif et agréable dans l’amitié que nous lui portions. La démarche de Jean Devaux son ami proche et votre demande sur la recherche de souvenirs photos et vidéos, sera je l’espère entendu de tous les pratiquants d’aïkido.
    La ligue de Bretagne se joint dans votre action et espère que ce que vous cherchez, vous sera donné.

    Cordialement,

    Pour le président de la ligue de Bretagne,

    Le secrétaire de la ligue de Bretagne,

    Joël PERRINEL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>